HDR

Ils parlent de nous #9

Tram : première réunion lundi soir. Cent personnes à Hérouville

La première réunion publique sur le tram a réuni une centaine de personnes à la Fonderie à Hérouville-Saint-Clair. Les questions ont porté sur les parkings relais.

En préambule des questions dans la salle, Rodolphe Thomas, maire d’Hérouville-Saint-Clair et vice-président à Caen-la-Mer, chargé des transports a rappelé les grandes lignes du projet.

Voyageurs. Le nouveau tram fer permettra d’embarquer 64 000 voyageurs, lors de sa mise en service prévue en septembre 2019. On en compte 42 000 aujourd’hui.

Rames. Vingt-quatre rames de 32 mètres de long seront en service avec 210 places dans chaque rame, contre 128 par rame aujourd’hui. Le mobilier urbain des stations sera conservé.

Prix du nouveau projet. 230 millions d’euros. L’État prend à sa charge 27 millions d’euros, le conseil départemental, 45 millions, soit 15 millions, la première année, et 2 millions d’euros par an, pendant 15 ans. Les subventions demandées : 15 millions à la Région et 15 millions au Feder (Financement européen au titre de l’aménagement du territoire). Caen-la-Mer prendrait à sa charge 143,5 millions via un emprunt à long terme et 14,5 millions d’euros en autofinancement.

Gratuit. La gratuité des transports en commun le mercredi et le week-end, souhait de Joël Bruneau, maire de Caen, lors de sa campagne pour les élections municipales, a été posée lors de la réunion publique. « Nous sommes en pleine réflexion sur le sujet », indique Patrice Michard, conseiller municipal à Caen. Cela se ferait sur des périodes définies plusieurs fois dans l’année, pour inciter les gens à prendre le bus et le tram.

Montée du Gaillon. Dans le public, un monsieur très au fait du tram ancien et du futur, s’est interrogé sur la capacité de tram fer à monter la côte du Gaillon et celle de la rue des Muets. « Il me semblait pourtant que le tram pneu avait été choisi justement parce que le tram fer aurait des difficultés à monter ses pentes raides ». Ce à quoi, Rodolphe Thomas, vice-président à Caen-la-Mer, en charge des transports a répondu : « Cela ne posera pas de problème pour la montée du Gaillon. Pour celle de la rue des Muets, c’est à l’étude ». 

Bruit. Le tram fer fera-t-il autant de bruit que l’actuel tram pneu ? « Non il sera moins bruyant, affirme Rodolphe Thomas. Et des tampons anti-vibrations quand le tram passe très près des habitations pourraient être envisagés ». Seul bémol, le tram fer, dans certains virages pourrait produire un bruit un peu strident.

Pont Stirn. Certaines personnes ont posé la question de l’utilité de passer deux fois au-dessus de l’Orne et notamment pas le pont Stirn pour desservir la Presqu’île et la BMVR, le nouveau tribunal, la Maison de la science et de la recherche et le Cargö. Eric Vève quant à lui, a été surpris de savoir « qu’on pouvait emprunter ce pont. Il me semblait qu’une étude avait démontré le contraire ». Rodolphe Thomas a démenti.

Prochaines réunions. Toujours à 19 h, jeudi 18 juin, au pôle de vie quartiers nord et est, place Champlain ; lundi 22 juin, à Fleury-sur-Orne ; mardi 23 juin, à la Maison des associations ; mercredi 24 juin, au pôle de vie des quartiers rive droite, et enfin mardi 30 juin, à Ifs. Une réunion pour les commerçants est prochainement prévue à la CCI. Après la concertation, d’autres réunions publiques pourront être organisées à la demande

 

Source : http://www.ouest-france.fr/normandie/caen-14000/tram-premiere-reunion-lundi-soir-cent-personnes-herouville-3485821

Retour